« SeedNetworking le 20 octobre, nouvelle formule ! | Accueil | Startup WE : the day after »

06 octobre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Romain

Salut Nicolas,

Pour ma part on a choisi la simplicité et l'économie en optant pour une SARL. N'ayant pas de besoin particulier de lever des fonds et souhaitant faire nos preuves avant d'éventuellement booster le développement en faisant rentrer des investisseurs au capital... le plus tard possible :)

Si le changement de statut doit intervenir (SARL vers SAS), cela sera je pense dans le cadre d'une levée de fond.. et donc les frais seraient à priori négligeables, ou dumoins beaucoup plus acceptables qu'en début de création où chaque sous compte dans un mode autofinancement !

Et toi pour quoi as-tu opté ?

Nicolas Hennion

@ Romain : SAS pour moi (à capital variable accessoirement), parce que je vise une levée de fonds.

NB : 4k€ de frais + les frais de levée de fonds sur une levée de 50k€ ça fait quand mm mal, et en plus ça fait des soucis etc.
mm sur une levée de 200k ça fait mal d'ailleurs...

Frederic GEORGES-TUDO

Salut Nicolas,

Peux tu préciser pourquoi il est "difficile/dangereux de créer sa première SAS sans avocat tellement le cadre est souple". On pourrait plutôt penser que le cadre souple permet d'opter pour une SAS sans trop se prendre la tête, non ?
Merci d'avance
Fred

Nicolas Hennion

@Fred :
1. les statuts ne prévoient forcément pas tout, il règlent l'essentiel.
Dans la SARL les trous que tu laisses malgré toi dans tes statuts sont comblés par défaut, par un code de je ne sais plus quoi.
Dans une SAS, en gros, les trous restent là, soumis à la libre interprétation de ceux qui veulent les utiliser - pas forcément à ton avantage.
2. la liberté de la SAS te pousse un peu à inventer des statuts un peu exotiques pour coller à ton cas spécifique, l'avocat saura te dire ce qui est malin ou non.
NB merci pour ton message, on en reparle !

Capucine

Salut Nicolas,

Pour créer une SARl, il n'y a plus besoin d'être deux. On peut créer une "vraie" SARL (pas eurl) tout seul : l'unique associé détient 100% des parts.

Nicolas Hennion

@capu : tu as raison, en gros il n'y a pas bcp de différence entre EURL et SARL...

Quanghaiphan-facebookqhpsys

Je ne vois pas pourquoi "on ne peut pas être auto-entrepreneur et gérant de SARL"
Quand on est auto entrepreneur , on est sous le régime juridique d'une Entreprise individuelle , donc liée à une personne physique.
Donc pour moi il est tout à fait possible d'être auto-entrepreneur (personne physique) et gérant d'une SARL (personne morale)

par contre pas possible d'être auto entrepreneur et avoir une Entreprise Individuelle

Nicolas Hennion

@Q. : non ce n'est pas possible. C'est des histoire de cotisation.
Si auto entrepreneur, tu cotises au RSI à 20%
Si gérant de SARL, c'est aussi le RSI, mais à 40(?)%
Le RSI n'a qu'une case pour tes revenus, et donc qu'un taux.

En revanche si tu as une SAS, tu cotises sur ces revenus-là à l'Ursaaf comme les salariés.
Donc tu peux être auto-ent. à côté.

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)

Ma Photo

mars 2013

dim. lun. mar. mer. jeu. ven. sam.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Devenir Fan